Dans le monde des affaires, vous voyez souvent que certaines boîtes prospèrent spectaculairement alors que d’autres présentent d’énormes difficultés à faire vendre leurs produits ou leurs services. Les entreprises leaders vous diront que le secret de leur succès se situe généralement dans la performance des travaux en équipe. Elles adoptent un système organisationnel extrêmement particulier qui est le management participatif, une technique mettant en avant tous les talents et compétences des salariés.

Le management participatif, un excellent concept

Comme son nom l’indique, le management participatif est une forme d’organisation des activités internes de l’entreprise faisant intervenir la participation des salariés. Pour cela, le travail en équipe est privilégié et tous les collaborateurs sont invités à émettre leurs avis dans chaque opération envisagée.

Décideurs à part entière dans l’entreprise, ils accordent leurs votes pour une décision quelconque, donnent leurs suggestions pour chaque offre proposée et se voient comme des piliers importants qui coopèrent mutuellement pour favoriser la productivité.

La participation est exigée

Nombreux sont les exemples de management participatif et leur application s’annonce extrêmement complexe. Ainsi, pour que la stratégie fonctionne, l’entreprise compte sur la motivation, la spécificité et l’implication des équipes qui composent la boîte.

Tous les participants développent des caractères personnels ainsi que des capacités intellectuelles différentes les unes des autres et nous savons tous que gérer autant de personnalités en même temps s’avère être une tâche laborieuse. Pour simplifier la communication et optimiser la participation, chacun doit savoir écouter et accorder de l’importance aux idées des autres.

De plus, le respect et la confiance doivent être au rendez-vous afin que le travail se déroule dans une ambiance joyeuse. Cette atmosphère de convivialité est primordiale pour que les collaborateurs soient à l’aise au bureau. Grâce à cela, ils se sentiront plus libres d’exprimer leur avis, ce qui garantit davantage la créativité de l’équipe.

Tout le monde participe

Normalement, une équipe est composée par un manager, un animateur ou présentateur de projet, un ou deux experts comptables qui mènent l’étude du budget et divers responsables techniques. Dans cette organisation, la hiérarchie est toujours maintenue sauf qu’à chaque réunion, tout le monde a droit aux paroles et toute idée susceptible de mener l’entreprise à atteindre l’objectif est accordée.

Un manager ouvert d’esprit

Étant le chef d’équipe, le manager détient le rôle de mentor pour tous ses collaborateurs. Pour faire avancer son équipe, il doit constamment être ouvert d’esprit et faire preuve d’une grande écoute. Avec ses larges connaissances, il partage les avantages et les inconvénients des propositions évoquées dans une réunion avec son équipe.

Pour choisir la bonne méthode correspondant au projet, il évite de prendre des décisions à la hâte. Il est astucieux de prendre le temps de discuter en détail de toutes les méthodes probables. Parfois, il peut arriver que le manager se trompe au niveau de certains points ou les équipes parviennent à trouver des solutions réalisables sur les contraintes éventuelles. Dans ces cas-là, l’ego et l’orgueil devront être mis de côté.

Faire comprendre que chaque membre est responsable du développement de l’entreprise

Lorsqu’une enseigne engage une personne, c’est qu’il a besoin de savoir-faire de ce dernier pour mieux développer ses activités. Cela veut dire que le recru a du potentiel et des compétences requises pour occuper son poste au sein de l’entreprise. Dans le management participatif, c’est cette « estime de soi » qui est le plus considéré. Quand les salariés savent que leurs travaux sont essentiels, ils se sentent plus responsables pour l’avenir de l’entreprise.

Le management participatif est un système très prometteur pour toutes entreprises souhaitant évoluer efficacement. Cependant, avant de l’entamer, la patience doit être de mise. Accompagner plusieurs personnes et faire en sortes qu’ils se comprennent et se supportent à chaque situation, même sous la pression habituelle du travail, demande beaucoup d’énergie ainsi que du sang froid.

Écrire Un Commentaire