Pour un jeune étudiant qui entre dans le monde du travail, la recherche de débouchés est une tâche ardue. L’expérience est un critère très demandé dans les offres d’emploi, et ce, quel que soit le secteur. Si les chances d’obtenir un CDI (contrat à durée indéterminée) du premier coup est fortement improbables, un CDD (contrat à durée déterminée) présente un certain intérêt pour disposer d’une excellente perspective professionnelle.

Le CDD est disponible pour différents types de métier

Le CDD est un type de contrat proposé dans de nombreux secteurs et connait une forte augmentation depuis les années 2000 en France. Ce type de contrat est devenu le standard dans les métiers de l’édition où il représente 99 % des contrats signés. Il y a également les métiers du commerce (commerce de détail et grande distribution), des arts et du spectacle (événementiel et audiovisuel) ainsi que la restauration et le tourisme (personnel de cuisine, agent d’accueil et serveur). Ainsi, les offres d’emploi avec un contrat CDD ne manquent pas, surtout auprès des entreprises en pleines expansions.

Le CDD permet d’accumuler de l’expérience

Trouver du travail au sein d’une entreprise renommée n’est pas chose facile, surtout pour un candidat sans expérience. Il n’est pas question d’un simple stage de découverte, mais d’une vraie expérience du métier. Mais pour accumuler de l’expérience, il faut déjà se faire embaucher. C’est là que le CDD est intéressant parce qu’il permet d’accumuler de l’expérience au sein d’une PME, voire une grande entreprise, avec l’assurance d’un contrat honoré. S’étalant au maximum sur 18 mois, le CDD permet d’acquérir les compétences nécessaires pour postuler plus tard à un meilleur emploi. De plus, travailler dans différents domaines s’avère être un atout précieux pour disposer de compétences supplémentaires.

Le CDD, avantages « durant » et « à la fin » du contrat

Un CDD permet de toucher le même salaire qu’un CDI pour un poste similaire. Le salarié peut aussi profiter des mêmes privilèges que ses collègues en CDI comme une mutuelle, des tickets restaurant, un remboursement des frais de transport, etc. Mais le plus important, c’est l’impossibilité de l’employeur de rompre le contrat notamment pour les difficultés financières de l’entreprise. Les seules exceptions pour le renvoi sont les cas de forces majeures et les fautes graves. En fin de contrat, le salarié bénéficie d’une prime de précarité de 6 à 10 % (salaire brut) et d’une indemnité compensatrice de congés payés.

Le CDD peut se transformer en CDI

Un CDD ne peut s’allonger au-delà de 18 mois, mais rien n’empêche l’employeur de proposer un contrat CDI au salarié une fois son contrat arrivé à terme. Il faut savoir qu’un CDD ne peut être renouvelé que 2 fois et seulement si la durée cumulée ne dépasse pas les 18 mois. En outre, recruter des salariés en CDD sur un même poste génère trop de frais de formation pour l’entreprise. Aussi, dans la mesure où le salarié représente un atout aux yeux de l’entreprise, la signature d’un CDI est profitable pour les 2 parties.

Écrire Un Commentaire